La Grave est un petit village incontournable et mondialement connu pour les skieurs passionnés de terrain sauvage et d’itinéraires montagne. Ici, une fois au sommet du télécabine à 3200m (ou plus si l’on part sommet du glacier de la Girose) la montagne devient sauvage et sans aucun balisage. S’offrent alors à nous une multitude d’itinéraires où l’accès se fait souvent par gravité. C’est ce qui rend le ski freeride à la Grave si unique.

Partager et guider dans ce lieu est un privilège qui grandit chaque année. Alors quand Martin et ses amis m’ont contacté pour ce week-end freeride à la Grave, j’imaginais déjà le plaisir de leur faire découvrir ces belles montagnes.

J1 Itinéraire de la Voûte, Trifide et Glacier de la Girose

Cet hiver, le moment où les itinéraires de La Grave étaient en conditions a été court. Mais Martin est arrivé le bon week-end. C’est souvent ça aussi la montagne, réunir le jour J les bonnes conditions et l’expérience nécessaire pour évoluer avec un maximum de sécurité. Les voyants sont au vert, on s’engage dans l’itinéraire de la Voûte, un grand classique mais tellement magique! Plus de 2000 m de descente entrecoupée d’un rappel.

On continue notre journée à bon rythme tout en nous émerveillant de cette ambiance unique qui règne dans les vallons de la Meije. Direction le couloir des Trifides, couloir assez direct qui nous emmène au pied du Glacier du Râteau.

Comme nous avons encore du temps, je propose au groupe de monter au sommet du Dôme de la Lauze. Là-haut, une petite pause permet de découvrir un peu mieux les Ecrins et de vivre ce moment unique des lumières de fin de journées. Puis on se laisse glisser en suivant son ombre sur le glacier de la Girose dans une combe encore entièrement vierge. On file vers le vallon de Chancel par le couloir de la Banane avant de rejoindre le village de la Grave.

Télécabine de la Grave

Je pense que ce fut un des moments de cet hiver qui nous aura marqué.

J2 Itinéraire Chirouze droite

Le créneau météo était très court, juste le temps de skier un itinéraire. Direction Chirouze droite, une descente qui se trouve en rive gauche du glacier de la Girose pour ensuite évoluer dans les pentes de Mousset. Chirouze en latin signifierait lieu caillouteux…

C’est un itinéraire différent de la veille mais assez aventureux ou l’on évolue de croupe en croupe, de petit passage en goulet, par des traversées et un rappel. Toute une aventure qui, pour celui qui découvre, provoque émerveillement et surprise!

Rappel, la Grave

Nous avons juste le temps de nous laisser glisser et, arrivés en bas, la pluie nous cueille comme prévu. Pas besoin de remonter, on se dirige vers le Castillan où nous prendrons un excellent repas pour conclure ce week-end ski freeride à la Grave.

Merci François, Romain et Martin pour ces beaux moments partagés ensemble.

Pas encore de commentaire, faites vous entendre!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *