Ski de randonnée sur le versant Italien du Mercantour, la Val Stura

Depuis quelques années maintenant on se retrouve avec une petite bande de skieurs entre Noël et le jour de l’an. Cette petite coupure de quatre jours entre les fêtes nous permet de skier et de découvrir une nouvelle vallée dans les alentours des Alpes du sud, du Piémont ou du val d’Aoste.

Cette année, direction la Val Stura, au sud du Piémont! C’est un vallée voisine du massif du Mercantour et de la Val Maira où les montagnes culminent à 3000 m d’attitude. Escarpée et sauvage, c’est une destination idéale pour le skieur de randonnée en quête de nouveauté et de découverte.

Et l’accueil dans le Piémont est comme toujours exceptionnel, il faut tester pour y croire!

Jour 1: Ski de randonnée au départ du Col de Larche

En route depuis le col de Larche

Nous sommes nombreux cette année, 9 skieurs, alors le très local Guide de haute montagne Lucien Berenger m’accompagne pour encadrer ces 4 journées à ski de randonnée. Direction le Col de Larche entre la France et l’Italie : le coin est idéal pour le ski de montagne avec de nombreuses possibilités.

Groupe au sommet du Ventasuso

Nous partons pour le sommet de Ventasuso 2712m, un sommet proche du col de Larche. C’est un itinéraire rapide d’accès et très esthétique. Du sommet, nous avons pris l’option d’une traversée skis sur le dos pour rejoindre une combe qui nous a permis de descendre à ski jusqu’à Argentera.

Guide à la recherche du meilleur passage

Une bonne option qui permet plus de descente que de montée…

Retour des skieurs en vallée

La météo plutôt humide a bien stabilisé le manteau neigeux. On profite de skier en restant attentif aux éventuelles pierres de début de saison ! Heureux de se retrouver tous sur les planches!

Jour 2: Vallon de Migliorerò, Monte Seita

Le peu de neige de ce début de saison d’hiver nous oblige à bien choisir notre itinéraire ! La Seita est une valeur sure du moment. Nous nous mettons en route et remontons le vallon le long de l’ancienne route militaire!

Sur la route

Passé le premier verrou glaciaire, la vue sur le fond de vallée s’ouvre et donne rapidement l’ambiance du secteur! Nous sommes bien en haute montagne à quelques kilomètres de la mer Méditerranée.

Vallée du Mercantour

La neige s’est invitée hier et même si la température est plutôt douce pour la saison, la combe nord a bien conservé la neige froide.

Pente enneigée

Plutôt sympa comme vue sur la montagne!

Ambiance Mercantour

Le vallon de Migliorero dans le Mercantour depuis le sommet.

Sommet du Mercantour

Trace de montée à ski de randonnée et lumières rasantes de saison!

Trace
Sommet
Lumières…

Et le ski dans tous ça? Plutôt une bonne option… En tout cas, tout le monde s’en donne à coeur joie dans cette neige restée poudreuse dans ce petit frigo naturel!

Skieur dans les pentes nord
Dans la foret à ski de randonnée

Le long de la piste, les lumières et les contrastes avec la pleine du Pô sont magiques malgré le peu de neige.

Fin de journée à ski

Deux belles journées de ski de randonnée en Val Stura, maintenant direction la Val Vermenagna plus au sud pour la suite du séjour !

Raid à ski entre Maurienne et Belledonne

Une fois n’est pas coutume, avec Jacques et Thibault, nous nous donnons rendez-vous à Briançon, juste après mon séjour entre Cervinia et Zermatt. Un petit check de la météo et des conditions de la montagne, quelques coups de fils, et hop, on file en Maurienne pour commencer notre raid de trois jours juste avant les Fêtes de Noël.

J1 Raid à ski de Maurienne en Belledonne

Quel plaisir de partir à ski de petits villages plongés au coeur de l’hiver. On croise peu de monde, juste quelques cheminées qui fument ici où la! On se remet en route, c’est le début de saison de ski de randonnée alors il faut retrouver les automatismes : observer, choisir sa trajectoire, prendre des distances pour plus de sécurité, faire des pauses au bon endroit et si possible au soleil!

C’est donc parti pour 1800 m de dénivelé positif et de découverte des montagnes de la basse Maurienne!

La neige est belle et froide, tombée sans vent. Le risque d’avalanche est plutôt faible et la météo est avec nous pour trois jours. Ça fait du bien de partir avec des conditions pareilles!

De combe en vallon, on arrive à notre col du jour puis, par une traversée, on plonge dans une pente bien Nord qui va nous offrir une descente de presque 2000 m de dénivelé négatif !

Une grand descente qui nous amènera jusqu’au gite la Martinette où nous passerons la nuit au chaud.

J2 Boucle à ski de randonnée autour du Gite la Martinette

Maintenant nous sommes en Belledonne. Sur les bons conseil des copains, on part sur la grande classique du secteur, j’ai nommé le Pic de la Belle Etoile 2718 m. Clairement c’est un peu la Combe du Laurichard locale… En montant, je repère une belle pente que je garde en tête pour notre descente. Elle nous permettrait rejoindre directement le gite, on verra bien…

Comme souvent j’aime bien la philosophie d’avancer avec des idées en tête et de s’adapter en chemin! Bingo, au sommet tout le monde a la forme! Je propose alors une belle traversée pour rejoindre le Col Pendet face à la station de ski Le Pleynet : une grande combe nord qu’il faut parcourir par bonnes conditions.

C’est le cas en ce moment! 1700 m plus bas on retrouve notre gite ! Une descente hors des sentiers battus avec peu de traces et une neige frisette comme on l’aime !

J3 Retour en Maurienne

Ce matin on découvre le plaisir de remonter la raide forêt de sapins de Belledonne : c’est un peu l’entrée avant de commencer la journée, autant dire qu’il faut être en forme ! Une fois la forêt passée, on se retrouve dans ce massif peu élevé mais escarpé qui ressemble sensiblement au massif du Mercantour.

Depuis les sommets, la vue s’ouvre avec d’un coté le Vercors, de l’autre le massif du Mont Blanc, là-bas les Aiguilles d’Arves et au loin les Ecrins.

Plénitude de skier dans des vallons vierges de toute trace, de sentir la neige chatouiller les spatules…

Ski de montagne entre Maurienne et Belledonnne des massifs taillé pour le ski liberté !

C’est bon de retrouver la glisse et les montagnes enneigées. Quel bonheur d’ouvrir une carte, d’imaginer et de partir à la découverte ! Les conditions étaient avec nous! Un raid à ski entre Maurienne et Belledonne juste génial, parfait pour commencer cette saison 2022!

S’isoler dans les montagnes de l’Ubaye

Avec Virginie et Zoé, on repart pour de nouvelles aventures en ski de randonnée à la découverte des montagnes de l’Ubaye. Notre idée de départ était de parcourir les Balcons de La Val Susa mais la météo était trop capricieuse pour évoluer là-bas en sécurité.

Cap donc au sud pour un raid à ski de quatre jours en autonomie avec nuits dans des petites cabanes non gardées. On s’apprête à vivre des moments uniques et précieux, libres d’évoluer à notre guise, de faire à manger quand on a faim, libres de se mettre au coin du feu après le ski ou de profiter des rayons de soleil, libres de partir se coucher à 20h et de faire des nuits de 10h ou plus ! Et surtout skier, parcourir la montagne sauvage comme bon nous semble, en fonction des conditions, de notre forme et de nos envies. Quatre jours hors du temps…!

J1 Montée au Bivouac et ski de randonnée

Loin des grands parcours connus, ici on croise, seulement de temps en temps, quelques vieilles traces laissées pas des locaux. Mais la plupart du temps, les pentes sont vierges.

Notre premier itinéraire donne le ton en remontant un vallon déjà bien sauvage. On continue avec une neige très acceptable pour une belle descente avant de rejoindre notre abri le temps d’une nuit.

J2 Départ pour de nouveaux horizons

Ciel bleu comme prévu et grande étendue blanche… Le vent souffle et nous avançons dans un décor de rêve!

J3 On revient sur nos pas avec quelques variantes et un nouveau sommet!

Le vent se calme, on remonte une belle forêt pour de nouveau prendre pied dans les immenses étendues blanches. Nous tentons d’atteindre un sommet à la pente piégeuse, plusieurs “woum” nous poussent à rebrousser chemin, pas besoin de pousser le bouchon trop loin! On se rabat sur un sommet voisin!

S”ensuit une longue descente dans les nuages qui nous rattrapent!

J4 Le dernier jour, où tu te dis que tu resterais bien quelques jours de plus…

Nous sommes au mois de mars et on ressent que le printemps s’invite doucement. Les pentes qui chauffent, les pelouses qui verdissent, ça sent bon le changement de saison. Pour cette dernière journée, on part light, droit au-dessus de notre cabane. L’ambiance est exceptionnelle! La pente est assez raide et invite à la concentration et à l’observation car des accumulations de neiges se sont formées ici ou là, avec le fort vent des derniers jours. Un peu de prudence nous permettra de profiter pleinement de cette superbe descente.

Encore un raid à la découverte des Alpes du Sud et toujours ce même sentiment, quelle chance de pouvoir évoluer à ski à la découverte de nouveaux coins!

Merci Zoé et Virginie pour votre belle motivation et votre endurance à porter les gros sacs de chocolat! C’était top, vivement la saison prochaine!

Raid à ski dans les Alpes Ligures

Entre le Colle di Nava et le Col de Tende s’étend le massif des Alpes Ligures entouré par le Piémont au nord et la Ligurie au sud.

Il y a quelques années, nous avions essayé de traverser le massif à ski de randonnée mais la météo en avait décidé autrement. Cette année, la météo était avec nous.

Nous sommes allés rayonner dans les montagnes des Alpes Ligures depuis notre camp de base et skier chaque jour avec un sac léger.

Ici, on skie au-dessus de la plaine du Pô avec vue sur tout l’arc alpin au nord et sur la mer au sud! L’ambiance y est dolomitique, au pied des belles parois calcaires entrecoupées de micro-reliefs qu’il faudra bien négocier.

Ce séjour nous aura donné un petit aperçu de ce coin des Alpes et on repart avec l’envie d’y retourner.

En espérant l’an prochain une neige moins sableuse…

Merci Jacques et Thibault de me laisser carte blanche à chaque aventure ensemble!

Ski de randonnée dans les Val di Lanzo, Piémont

Quand on traverse la plaine du Pô en remontant vers le nord depuis la Méditerranée, un jour où le ciel est limpide, on ne peut que s’émerveiller devant le spectacle de l’arc alpin qui s’ouvre à nous. Depuis le Piémont du sud (Alpi Maritime) au Piémont du nord (vallées proches du Val d’Aoste), on se rend vraiment compte de la dimension des Alpes… Il faudra bien du temps pour découvrir chaque vallée!

C’est donc en traversant la plaine du Pô que mon oeil s’est porté sur les val di Lanzo. L’an passé, pendant notre traditionnel raid entre Noël et le Jour de l’an, nous nous sommes fait une idée du secteur. Depuis, j’avais vraiment envie de refaire un tour dans cette vallée de caractère et authentique.

J’ai donc inscrit un raid à ski de randonnée dans les val di Lanzo au programme de Nomadskiguide et grâce à un groupe de personnes motivées, nous sommes partis skier 5 jours là-bas!

C’est en rentrant dans les vallées que l’on se rend compte du potentiel et de l’ambiance qui règne ici, avec des hautes vallées très alpines et plus bas, des montagnes qui s’adoucissent pour rejoindre la plaine du Pô.

Peut-être aurez-vous comme nous la chance de skier en balcon au dessus de la Val Susa et de découvrir cette ambiance si unique…?

Ici, on retrouve le calme du ski sauvage où l’aventure est à inventer chaque jour.

Cerise sur le gâteau, les journées de skis se terminent dans des villages qui sentent bon le feu de cheminée… à revivre les bons moments de la journée autour d’un verre à l’Ostéria du coin.

Merci Gilles, Paul, Perti, Zoé, Philippe et Virginie pour cette belle semaine de ski de randonnée dans les Val di Lanzo. C’était chouette de partir avec vous là-bas!

Les balcons de la val di Susa

Au printemps dernier, avec le confinement, nous regardions la neige fondre sous un soleil radieux et on savait bien que les conditions de neige devait être exceptionnelles… L’envie était là mais il y avait aussi plein de choses à faire à la maison, alors on a vécu différemment pendant cette période assez incroyable et les skis sont restés rangés…

Jusqu’à ce que le déconfinement pointe son nez… Nous avons alors sauté sur le dernier créneau avant le mauvais temps pour aller découvrir à ski de randonnée les balcons de la val Susa.

Raid à ski dans la vallée de Suse:

On reprend les bonnes habitudes même si c’est bizarre, après deux mois à la maison, de sauter dans la voiture à une heure bien matinale pour aller chausser les skis, partir en raid et aller passer la nuit en montagne. En plus on part à la découverte d’un coin sauvage, nous avons hâte de vivre cette belle aventure!

Après une remontée dans un vallon que nous découvrons petit à petit, nous atteignons notre premier sommet du raid à ski .

Sandro file dans les pentes en neige transfo à point… face au massif des Ecrins. Bonheur de retrouver les skis de randonnée…!

Après une longue traversée, on aperçoit enfin notre bivouac, mais avant de le rejoindre, nous allons jeter un oeil au sommet. La vue sur la Val di Susa est grandiose : d’un coté on devine Turin au loin, de l’autre, le Mont Viso, là-bas, les Ecrins avec le Pelvoux et la Barre des Ecrins et bien sûr, juste devant nous, la Rocciamelone. C’est beau!

Descente classique en ski mais tellement agréable après ces quelques mois à la maison.

Qui dit ski de printemps dit souvent température agréable. Ambiance et lumière de fin de journée depuis le bivouac avec la vue en balcon sur la plaine du Pô!

Après une nuit en bivouac confort:

De nouveau la nature nous offre en cadeau un paysage incroyable et cette sensation unique qui nous anime au petit matin : la sensation d’être dans un lieu privilégié pour vivre ces moments précieux et si courts.

Ça plane au-dessus des nuages :

Notre bivouac le temps d’une nuit, un petit havre de paix face aux montagnes et à la plaine du Pô.

Sur les hauts plateaux de la traversée des Monts d’Ambin il règne une ambiance un peu arctique ce matin-là!

Depuis notre premier sommet du jour, cette sensation ne nous quitte pas! Quelle chance d’être là!

Sandro plonge dans cette immense pente en balcon avec d’un coté la Val Susa et de l’autre la vallée d’Ambin.

Une descente idyllique qui, à elle seule, nous console de toutes ces journées sans ski!

La journée est belle et l’envie de découvrir ce secteur nous donne envie de glisser sur toutes les pentes mais notre tour est déjà long. Il faut redescendre si l’on veut profiter des bonnes conditions de neige.

Ici la distanciation est respectée, nous sommes seuls! Et même en temps plus normal, il n’y aurait pas foule c’est sûr!

Un par un, avec les distances (de sécurité cette fois!), nous profitons des belles pentes du Sommeiller face au massif des Ecrins!

Et voilà! Ce fut notre dernière glisse de la saison car après la météo a tourné.

On restera sur ce beau souvenir et nous reviendrons avec plaisir arpenter les pentes de la vallée de Suse le printemps prochain. Rendez-vous en 2021 pour découvrir ce secteur!

Merci Coralie et Sandro pour votre confiance de dernière minute qui nous a permis de découvrir ce secteur qui me tenait à coeur depuis un bon moment !

Ski de randonnée dans les Cerces

Le massif des Ecrins et tous les grands sommets en toile de fond offrent une ambiance géniale!

Au printemps dernier avec Xavier et Catherine nous avons réalisé un raid de quatre jours à ski de randonnée dans les Cerces, au départ du Pont de l’Alpe dans la vallée de la Guisane, près de Serre-Chevalier.

Voici quelques photos de ce raid:

Nous sommes mi-Avril, il fait beau en journée et il neige chaque soir, nous offrant ainsi des conditions de ski idéales!

Le refuge Laval idéalement placé au pied de la Pointes des Béraudes.

Depuis le sommet du Rocher de la Grande Tempête, la vue sur le massif des Ecrins avec les sommet de la Barre et du Dôme des Ecrins.

Encore une neige de cinéma!

Après une nuit de repos on prend la direction du Mont Thabor.

Ambiance proche du sommet, la météo annonçait couvert… On s’en sort plutôt bien!

On finira ce raid en se laissant glisser jusqu’au village de Névache dans la vallée de la Clarée.

Un beau tour dans ce coin idéal pour parcourir la montagne à ski de randonnée!