Séjour à ski dans le Piemont

Mars dernier nous sommes allé skier dans le Piemont, quand on parle du Piemont on pense à la Val Maira, la Val Varaita mais il en existe bien d’autre. Chaque année c’est un bonheur de découvrir les vallées Piémontaise une foi la neige présente.

Il faut bien se renseigner, ouvrir les cartes, imaginer et avoir le groupe motivé pour se genre d’exploration…

Cette année les conditions sont réunie nous avons donc passé trois jours à arpenter les pentes autour de Bardonnechia dans le Piemont, aussi nous avons réussi une belle traversée que j’ai appelé « les Balcons de la Val Susa » l’ambiance qui règne ici fait bien penser à une vue en balcon au dessus de la Val Susa.

Simplement grandiose, varié , panoramique sans être du ski extrème mais à abordé avec des conditions de neige sur…

Merci Mimouze pour les journées guides partageé et bien sur Laurent pour l’organisation et la motivation des troupes comme chaque années!

Ski camp à Serre Chevalier – La Grave

Il y a des semaines comme ça, semaine 11 elle est sacrée pour cette équipe de skieur et amis Suédois.

Chaque année il y a cette tradition entre eux de skier autour de la Grave avec le Guide de haute montagne Per As.

Cette année Per As me demande de rejoindre l’équipe pour encadrer avec lui cette semaine. La météo et les conditions sont avec nous pour du bon ski de poudreuse.

Pendant cette semaine freeride et ski de randonnée, nous avons skié en Freeride à la Grave mais aussi autour du col du Lautaret dans la classique combe nord du Combeynot.

Aussi le Col des Cochettes entre la vallée de la Guisane et de la Romanche

Une belle semaine 11 pour ce groupe de passionné de ski et un bonheur partagé

Voyage ski de randonnée en Ouzbekistan

Au pays des Ladas 4×4, au coeur de l’Asie centrale.

Avant de vous présenter quelques photos de notre voyage en Ouzbékistan, je souhaite remercier les personnes qui ont rendu possible ce voyage incroyable!

Tout d’abord Vincent, qui m’a donné le contact d’Ilhom , qui a largement contibué à l’organisation logistique de ce périple. Merci aussi à mes compagnons qui ont fait le pas et m’ont fait confiance pour partir là-bas. Et bien sûr, mention spéciale aux habitants de Ko’l pour leur accueil et leur gentillesse. Pendant 10 jours, en ce mois de février, nous sommes partis découvrir à ski de randonnée la région au sud de Samarcande proche de la frontière Tadjike.

Cette zone ouzbèk s’est ouverte aux visiteurs en 2018. Avant, personne ne pouvait accéder aux villages sauf les militaires et les habitants de la vallée. Heureusement, les temps changent et aujourd’hui, même nous, touristes avons pu nous y rendre et découvrir l’hospitalité des villageois. Dans ces provinces, les habitants vivent en autonomie, de petite agriculture et d’échanges. Les maisons sont construites avec une base en béton et une structure de bois local (peuplier) recouverte de torchis composé d’argile et de paille : des constructions simples et écologiques!

Ici, avoir l’eau dans la maison est un luxe. Il faut sinon aller à la fontaine au coin (?) de la rue. Chaque famille possède son jardin avec quelques arbres fruitiers, des poules, une chèvre, une ou deux vaches et surement une lada quelque part…

On se chauffe au bois, mais uniquement la pièce commune. Il y fait bon car la température monte rapidement. De cette vie simple et rythmée par les saison, ressort une grande gentillesse et beaucoup de bonheur.

Au croisement de l’Orient et de l’Asie, la nourriture est un doux mélange de plats simples mais toujours très bons.

Même si nous sommes en Ouzbekistan, le dialecte parlé par les habitants est le Tadjik et l’on se salue au son du traditionnel “Salam”.Les montagnes qui entourent les villages sont arides en période estivale. En hiver, c’est une autre dimension : une fois que les montagnes ont revêtu leur manteau blanc, personne ne s’aventure par là-haut et la vie est en bas au village .

Nous sommes venus pour parcourir ces espaces vierges et sauvages. Nous découvrons une multitude de pentes souvent raides et d’éperons plus ou moins effilés qui nous permettent de glisser dans un paysage aux multiples couleurs.

La grande surprise du voyage : être rattrapé au sommet par LE skieur de Ko’l aves ses skis en bois usés par le temps et ses bottes en caoutchouc. Nous avons pu partager des regards, du thé, des sourires, et prendre des leçons de ski ! Un grand skieur et un vrai passionné qui sait lire la neige. Puis, bien sûr il nous a ouvert les portes de sa maison et offert le repas : des moments gravés pour toujours!

La cerise sur le gâteau aura sans doute été cette chute de neige, la veille de notre dernier jour de ski. Quel joie de se laisser glisser dans la poudreuse jusqu’au village, entre peupliers et abricotiers afin de retrouver notre maison du moment!Pour finir ce voyage, direction Samarcande. Nous sommes entre de bonnes mains pour en découvrir les trésors et l’histoire. Encore merci Ilhom pour cette visite magique!

L’an prochain nous retournerons découvrir les montagnes ouzbèque. Ilhom, nous accompagnera de nouveau pour la partie visite, découverte du pays et moi pour le ski.

Si vous souhaitez découvrir l’Ouzbékistan à ski de randonnée, on repart aux même dates l’an prochain . Par choix, pour être au plus proche des habitants, il n’y aura que 5 places disponibles. Un voyage ski sur mesure qui permet de découvrir la gentillesse, l’accueil, la vie et les montagnes ouzbèques et de skier bien sûr! Mais aussi de faire vivre des familles qui ne travaillent pas pendant la saison d’hiver…

Week-end ski de randonnée dans le massif du Mercantour

Avec Nicolas Feraud, Guide de haute montagne et aussi gardien du gite du Boreon dans le Mercantour, nous avons skié avec un petit groupe.

Le but du weekend était de skier ensemble pour se rencontrer avant notre départ pour la Norvège au printemps prochain. Direction Esctenc dans le massif du Mercantour pour ce weekend de rencontre .

La neige en petite quantité ne nous décourage pas, nous décidons d’aller voir de nos propres yeux…

Bien nous en a pris ! Rapidement sur les bons conseil du Gîte les Louiqs à Estenc , nous trouvons des vallons bien enneigés.

Pour notre première journée, direction le col Boucharde où le vent nous suit pendant la montée avant de tomber complètement au sommet pour nous donner une sensation de chaleur.

La montée est variée avec un beau départ dans une magnifique forêt de mélèzes.

Le vent du nord souffle sur les sommets.

Nous y sommes peu habitués en cette saison 2024, mais le froid aujourd’hui est bien présent.

Sommet pour tous !

La vue est belle : autour de nous les sommet du Mercantour, et là-bas, au fond, le sommet du Mont Viso.

Sur une neige un peu travaillée par le vent, nous partons en grandes courbes, confiants…

Et puis dans les forêts abritées du vent, la neige est un régal que l’on savoure à chaque virage!

Après une bonne nuit au gite d’ Estenc, direction le col de la Cayolle puis le col de la petite Cayolle.

Les montagnes du Mercantour sont toujours bien blanches, la vue est splendide.

Au col, la pause est toujours bien méritée et agréable si la météo nous permet de rester flâner.

Finalement et à notre grande surprise, la neige était très agréable à skier! Il faut dire que les conditions de neige changent tellement vite… Le mieux, c’est de sortir, d’être surpris et de profiter de la montagne.

Encore ici de la poudreuse pour Nico aussi Guide de haute montagne !

Merci à toute l’équipe et rendez-vous à Tromso !

Week-end Safety

Le week-end du 16 et 17 décembre en partenariat avec l’anena et la safety academy Ortovox, j’ai encadré un groupe sur le thème « faire la trace« .

Un programme de deux journées avec une matinée théorique, puis une journée et demi sur le terrain.

Tout un programme pour les stagiaires et nous les formateurs pour faire passer le message mais aussi faire partager notre expérience.

Deux journées de formation neige entre le col du Lautaret et la station de ski de Montgenevre face au massif des Ecrins.

De la carto, de la lecture de terrain, de la nivologie beacoup d’observation, de prise de décision et aussi du très bon ski!

Chaque année se type de formation est un moment dédier et conviviale pour reprendre les bons réflexe avant d’attaquer cette longue saison sur les ski.

Voyage ski de randonnée en Ouzbekistan

Du 11 au 21 février 2024 on part skier en Ouzbekistan, un programme sur mesure pour découvrir les merveilles de ce pays d’Asie centrale !
Au niveau géographique, on trouve en Ouzbekistan des zones désertiques mais aussi des sommets sauvages
à plus de 4000 m.
Durant ce voyage, nous aurons la chance de découvrir les deux, entre la vie au village pour découvrir
l’hospitalité ouzbèque, goûter les specialités locales et le ski de randonnée pour parcourir les montagnes.
Nous séjournerons à Ghilon, un des plus hauts village habités et porte d’accès à un terrain de jeux immense
et sauvage pour le ski de randonnée.
Située sur l’ancienne Route de la Soie, cette destination est incontournable pour son architecture et son
histoire que nous prendrons aussi le temps d’aller découvrir.

Les plus du séjour:

Un guide touristique ouzbek francophone ayant une une bonne connaissance des montagnes et de
l’histoire du pays qu’il fera découvrir au long du séjour.
• Un Guide de haute montagne ayant l’habitude des voyages à ski de randonnée et du ski découverte
• Un voyage à la découverte de la vie, de la culture locale dans les villages…
• Un voyage à la découverte des montagnes où personne ou très peu de personnes ont déjà skié et
pourtant…
• Un voyage sur mesure
• La visite de Samarcande avec un guide touristique local francophone

Tarif:

Prix sur la base de 4 participants minimum : 3 750 EUR

Il comprend:

Le vol aller-retour Paris > Samarcande, incluant les taxes d’aéroport,
L’encadrement par un guide de haute montagne UIAGM et un guide local francophone,
L’hébergement en hôtel à Samarcande, sur la base d’une chambre double,
L’hébergement chez l’habitant en pension complète à Ghilon,
Le transport sur place,
Les entrées et visites dans les musées et sites indiqués au programme,
Une balise secours pour le groupe.

Liens d’inscription au voyage:

Traversée des Monts d’Ambin dans le Piemont

Début Juin au rentrant d’un voyage ski de randonnée au Groenland les conditions de neige sont excellente dans les Alpes. Un petit tour d’horizon et l’envie de venir sur les Balcons de la Val Susa est forte!

Je profite d’un petit créneau solo avec météo et un regel excellent pour glisser dans ce massif que j’affectionne.

Une belle boucle sauvage, alpine et panoramique qui laisse personne insensible.

Les Balcons de la Val Susa
Vue sur les Ecrins
Glacier du Sommeiller
Rencontre du matin

Groenland, printemps 2023

Il y a quelques années maintenant, quand Andrea m’a demandé de le guider au Groenland, j’ai un peu hésité car il voulait un voyage spécial en héliski (!)… Après réflexion, je suis parti sans trop savoir ce qui allait m’attendre là-bas et sans imaginer la réelle dimension de ces montagnes ! Rapidement j’ai compris nous allions passer une semaine incroyable à écumer les pentes vierges, seuls, sous un ciel bleu azur, c’était indécent…

Depuis cette semaine passée là-bas, je m’étais mis en tête d’essayer d’y retourner en ski de randonnée, car je préfère cette pratique de la montagne, le plaisir de la montée, d’observer, le calme,…

Après une premier voyage ski de randonnée au Groenland l’an passé, nous y sommes retournés cette année pour un second séjour. On y vient pour le ski, mais on découvre rapidement que le ski est presque secondaire.

Naviguer au pied de ces montagnes, croiser des baleines, écouter et voir les oiseaux voler… La magie de ce pays opère vite en nous!

Et puis quand on met les pieds dans le petit village de Kangamiut, on se rend bien compte qu’il y a le ski et le reste. Moment de plénitude lorsque, par une douce fin de journée au grand ciel bleu, nous sommes venus flâner sur cette île de quelques habitants… Ce village, isolé de tout laisse songeur sur la vie ici!

Des villages comme celui-là, il y en a plusieurs au Groenland.

L’an passé, nous avons visité le musée de Nuuk, ce qui nous a permis de comprendre un peu mieux l’histoire de ce peuple qui a su s’adapter à ce climat et à cette terre. On ne peut qu’avoir un grand respect pour eux ! Comme pour tous les peuples qui vivent dans des climats hostiles d’ailleurs.

Cette année, je suis de retour dans ces montagnes avec un copain, le Guide de haute montagne Per.

Il est avec son fidèle groupe de skieurs Suédois et moi avec Tania, que je rencontre. Les aléas de la vie ont empêché le reste de mon groupe de partir au dernier moment… Ce sera pour l’an prochain!

Pendant une semaine nous avons finalement skié tous ensemble.

La météo n’a pas été la meilleure mais jamais gênante! Entre neige de printemps, neige pourrie et neige poudreuse, chaque journée à été vécue à sa juste valeur avec du grand ski dans des paysages que l’on peut découvrir seulement ici au Groenland !

Une semaine merveilleuse, que l’on pourra découvrir avec les quelques photos qui vont suivre ! Merci à tous pour cette semaine et bien sur les matins du monde pour la logistique!

On y retourne l’an prochain, à la même période, à partir de mi mai.

Week-end ski de randonnée en Val d’Aoste

Entre deux sessions au Grand Paradis, je rejoins Kaska et Gyorgy de l’autre coté de la vallée d’Aoste au pied du Col du Grand Saint Bernard.

C’est une destination de choix pour le raid à ski ou simplement pour partir à la recherche des bonnes conditions en pratiquant le ski de randonnée en étoile.

Pour nous, ce sera en étoile au départ du village d’Etroubles.

La météo est plutôt moyenne avec un regel quasiment nul… Le type de journée où tu profites plus de l’ambiance que du ski… Nous optons pour la grande classique du coin, le col Sereina puis le lendemain, dans une météo toujours variable, nous gravissons la tête de Crevacol par son versant nord.

Un beau coin où il faudra encore revenir !

Un printemps au Grand Paradis 4061 m

Le Grand Paradis 4061 m, situé en rive droite de la vallée d’Aoste est bien visible depuis la ville de Turin. Depuis le sommet la vue est spectaculaire s’ouvrant à 360° : Mont Rose, Mont Blanc, Vanoise, Ecrins, Mercantour et Plaine du Pô, c’est à couper le souffle.

C’est un sommet de choix, peu difficile techniquement mais qui reste un bel objectif. Ce printemps, les planètes se sont alignées pour nous permettre de gravir plusieurs fois ce sommet réputé des Alpes.

Pour chaque ascension nous sommes partis du refuge Chabod pour remonter sous la face Nord du Grand Paradis par le glacier du Laveciau. Avec quelques variantes adoptées sur le moment en raison d’une à météo parfois changeante.

Cette année, les conditions sont un peu sèches là-haut. Le fort vent de l’hiver n’a pas permis à la neige de coller dans les pentes ce qui nous invite à la vigilance sur le glacier du Laveciau.

Puis une fois rejoint l’itinéraire qui passe par Victor Emmanuel nous avons laissé nos skis pour finir l’ascension à pied. C’est toujours quelque chose de gravir un sommet de 4000 m. Pour presque tous c’était une première à cette altitude, un moment toujours marquant !

Et puis il fallait ensuite se laisser glisser pour descendre jusqu’au refuge Victor Emmanuel. D’un coté ou de l’autre, le ski a toujours été top ! Les pentes du Grand Paradis se prêtent à merveille pour le ski de randonnée. Je trouve d’ailleurs que c’est une belle façon de parcourir ce sommet.

Pour le troisième jour, au départ du refuge Victor Emmanuel, le projet que je conseille est de rejoindre le col du Grand Etret puis de se laisser glisser jusqu’à Pont, ce qui permet de réaliser une belle boucle.

Avec le printemps arrosé que nous avons connu et un risque d’avalanches plus ou moins élevé, notre choix s’est plusieurs fois porté sur ce sommet et ce fut à chaque fois trois belles journées à partager des moments de montagne, là-bas en Val d’Aoste au pays de Paolo Cognetti !

Voici quelques photos de ce printemps ski de randonnée au Grand Paradis:

Merci à tous pour votre belle énergie par là haut!